Château de TourbillonValère - Adoration des Mages (détail)Chapelle de Tous-les-SaintsValère et Tourbillon au crépusculeChâteau de TourbillonValère - Détail de la voûte du choeurSion ville en fleursSion en hiverChâteaux de Valère et TourbillonFêtes médiévalesSion en hiver by nightValère - Détail d'un chapiteauSion ville en fêteValère et Tourbillon - Vieille-villeValère et TourbillonChoeur de la basilique de Valère - Détail de la voûteChâteau de TourbillonValère - Orgue du 15ème (détail du buffet)Maison Supersaxo - Plafond
Vendredi 2 + 3.11.2018

Schola de Sion

Solistes de Stile Antico - 7 Sed Unum
Marc Bochud, direction
L’Allegro, il Penseroso ed il Moderato
Ode pastorale de G.-Fr. Haendel


Eglise des Jésuites, Sion – 20h

Ensemble 7 Sed Unum


Nouveau-né dans le paysage musical valaisan, 7 Sed Unum est un ensemble baroque composé d’un noyau de sept musiciens jouant sur des instruments historiques.

Issus d’horizons divers, ses membres ont tous parfait leur parcours musical dans les Hautes Ecoles de Musique de Suisse. Ils partagent l’amour pour la musique de l’époque baroque, une volonté de recherche et de développement d’un répertoire encore souvent méconnu, l’envie de partager leur enthousiasme avec un auditoire de tous âges et le désir de collaborer avec les différentes associations musicales déjà établies dans le canton.

Ses membres sont Nadia Rigolet (violon et alto), Gabrielle Maillard (violon), Emmanuel Carron (violon, alto, viole de gambe), Lina Luzzi (violoncelle), Adriana Georgieva (contrebasse), Kalina Goudeva (contrebasse) et Daniela Numico (continuo). Autour de ce noyau gravitent, pour les plus grandes productions, d’autres musiciens issus des contrées limitrophes.




Ensemble Vocal de la Schola


L’ADN de la Schola est de baser son fonctionnement sur une relation étroite entre enfants, adolescents et adultes. Les plus grandes chanteuses et les plus grands chanteurs accompagnent les plus jeunes jusqu’à ce que ceux-ci soient à leur tour en mesure de transmettre leurs connaissances et leur expérience aux nouveaux venus.

Pour permettre aux plus expérimentés, ainsi qu’aux anciens membres toujours motivés, de profiter pleinement de la formation reçue, la Schola a créé en 2008 un Ensemble vocal mixte qui aborde de nouveaux répertoires de façon plus performante et plus approfondie.

L’ensemble se réunit pour des projets ponctuels comme, en 2016, le Requiem de Victoria, le Miserere des Jésuites de Charpentier et le Requiem de Campra. Après le projet Veni Sponsa, une série de motets autour du Cantique des Cantiques, sont prévus pour 2018 deux projets avec orchestre et solistes : au printemps le Musikalische Exequien de Schütz ainsi que des motets de Schütz et Bach, et, à l’automne, L’Allegro, il Penseroso ed il Moderato de Haendel.




La Schola de Sion 2017


Fondée en 1930, la Schola de Notre-Dame de Valère forme près de 140 chanteuses et chanteurs répartis en différents chœurs : le Chœur des Petits-Nouveaux et le Chœur des Petites Nouvelles (6 à 8 ans), le Petit Chœur de filles (8 à 12 ans), le Grand Chœur de filles (dès 12 ans), les Petits Chanteurs (dès 8 ans) et le Chœur d’hommes (dès la mue). Sous l’impulsion de son directeur, Marc Bochud, assisté de musiciens professionnels, la Schola assure à ses membres une solide formation en petits groupes, adaptée au niveau de chacun et axée principalement sur la pose de voix, le solfège et le travail choral.

Basée sur un répertoire de qualité, ce travail de formation se concrétise, tout au long de l’année, en une riche activité d’animation liturgique, avant tout la Paroisse du Sacré-Cœur ainsi que lors des offices épiscopaux à la Cathédrale de Sion. Divers concerts a cappella ou avec orchestre constituent une part essentielle des prestations des différents chœurs de la Schola. A ces activités s’ajoutent de fréquents contacts avec d’autres formations similaires. Camps et voyages (France, Italie, Espagne, Grèce, Israël, Belgique, Canada, Corée du Sud, Russie) permettent à tous les chanteuses et chanteurs de la Schola de vivre une expérience humaine originale, qui associe enfants, adolescents et adultes autour d’un idéal commun.

Ces efforts soutenus portent des fruits réjouissants. Relevons en particulier les succès glanés récemment par les différents ensembles de la Schola, notamment lors de sa participation remarquée en 2016 au 10ème Festival Européen des Chœurs de Jeunes à Bâle (Grand Chœur de filles), ainsi qu’en 2017 au 53ème Montreux Choral Festival (2ème prix de la catégorie des chœurs de dames au Grand Chœur de filles, pas de premier prix attribué, et Prix du Public) et au Concours Choral de Fribourg (Prix de la catégorie « Difficile » au Chœur d’hommes, et Prix des Paroisses de la Ville de Fribourg pour la meilleure interprétation d’une œuvre tirée du répertoire religieux).




L’Allegro, il Penseroso ed il Moderato


Durant l’hiver 1740 Londres connut le froid le plus terrible de son histoire ; la Tamise fut complètement gelée pendant plusieurs semaines et les théâtres durent fermer leur portes quelque temps. Pour Haendel ce fut une période de crise : c’en était fini de ses grandes années de compositeur d’opéras, – rôle qu’il exerça dès son arrivée à Londres en 1710 – alors que ses plus beaux oratorios feraient leur apparition bien plus tard. Pourtant, en l’espace de dix-sept jours seulement, il créa son œuvre la plus prodigieusement inventive, la plus diversifiée et la plus typiquement anglaise malgré son titre italien, L’Allegro, il Penseroso ed il Moderato.

Unique dans la production de Haendel, l’œuvre n’est ni un oratorio, ni un opéra, mais plutôt une grande ode pastorale très proche dans sa forme d’Alexander’s Feast, de Dryden, ou encore de l’Ode pour la Sainte-Cécile, plus courte. Elle s’appuie sur deux poèmes allégoriques et complémentaires de John Milton, le grand poète anglais, L’Allegro, et Il Penseroso, réarrangés avec finesse par le librettiste de confiance de Haendel, Charles Jennens, avec l’aide du philosophe et ami de Haendel, James Harris, qui suggéra d’entrelacer les poèmes afin de créer un débat imaginaire entre les deux personnages allégoriques.

L’Allegro ed il Penseroso, littéralement l’Homme Gai et l’Homme Méditatif, sont les deux pôles de l’esprit humain : l’homme, tel un pendule, oscille d’un côté à l’autre. Bien que les deux caractères soient personnifiés et chantent en aria et en récitatif, ils ne sont pas définis, car ils oscillent entre le soprano, le ténor et la basse, et cela afin de clairement marquer les différentes personnifications de l’esprit. Le point essentiel de la troisième partie est de proposer une certaine réconciliation, rationnelle et caractéristique du 18ème siècle anglais, en joignant modérément (Il Moderato) ces deux extrêmes…




Marc Bochud


Dès son plus jeune âge, Marc Bochud suit des cours de flûte avant de jouer de la clarinette et du basson. A Fribourg, il étudie au Conservatoire (chant, direction, branches théoriques et générales) et à l’Université (musicologie, histoire et économie politique). Il développe également son expérience de choriste, notamment au sein de l’Ensemble Orlando Fribourg.

Il collabore avec l’Opéra de Fribourg et prend part à de nombreux projets mêlant représentation scénique et voix humaines. Direction d’un opéra par et pour des enfants, préparation de chœurs, sont autant de projets qui le passionnent.

De 2000 à 2015, il dirige l’Ensemble vocal DeMusica et dès 2003 également Ars Laeta de Lausanne. Professeur de musique dès 2008 au Collège du Sud à Bulle, il dirige dès 2015 la chorale interfilière de la Manufacture, Haute école de théâtre et de danse de Lausanne.

Marc Bochud a dirigé la Passion selon Saint Jean, le Magnificat et nombre de cantates de Bach, le Requiem d’André Campra, des œuvres de Zelenka, Charpentier, Purcell, Hasse, auxquelles s’ajoutent des messes de Mozart, Die Schöpfung et la Nelsonmesse de Haydn, les Requiem de Cherubini et de Fauré, diverses œuvres de Mendelssohn, Frank, Kodaly, Calmel, etc. Pour tous ces projets, il a dirigé des formations comme l’OCL, le Capriccio Basel, l’Orchestre de chambre fribourgeois ou celui de la HEM de Lausanne.

Marc Bochud s’intéresse volontiers à la création contemporaine. Son répertoire dans ce domaine comprend de nombreuses créations de compositeurs (notamment Caroline Charrière, Michel Hostettler, Valentin Villard, Carl Rütti, Eugen Meier, Dominique Gessenay-Rappo, Pierre Chatton, etc.).

Marc Bochud est directeur artistique et musical de la Schola de Sion depuis 2003.




Stile Antico (solistes)


Cet ensemble vocal britannique, fondé en 2001, est spécialisé dans l'interprétation de la musique ancienne et de la musique baroque. Tout comme les ensembles vocaux The Tallis Scholars et The Sixteen, l'ensemble vocal Stile Antico trouve ses racines dans l'activité des chorales des universités d’Oxford et de Cambridge. Mais contrairement à la tradition en usage dans la musique polyphonique, il fonctionne sans chef de chœur, les chanteurs du groupe répétant et se produisant comme des musiciens de musique de chambre.

En 2005, Stile Antico remporte le prix du public au concours Early Music Network Young Artist. En 2007, il enregistre le premier d'une série de CD pour le label Harmonia Mundi. Ce disque intitulé Music for Compline est nommé à la 50ème cérémonie des Grammy Awards et remporte divers prix, dont un Diapason d’Or de l'année. Le CD Song of Songs (2009) est lauréat du Gramophone Award de la musique ancienne, occupe pendant trois semaines la première place de la liste des enregistrements classiques du magazine Billboard et est également nommé à la 52ème cérémonie des Grammy Awards.

Depuis, Stile Antico donne des concerts à travers le monde entier. Il est régulièrement invité aux Riches Heures de Valère dont il est devenu l’un des ensembles emblématiques.





Ensemble 7 Sed Unum

Nouveau-né dans le paysage musical valaisan, 7 Sed Unum est un ensemble baroque composé d’un noyau de sept musiciens jouant sur des instruments historiques.

Issus d’horizons divers, ses membres ont tous parfait leur parcours musical dans les Hautes Ecoles de Musique de Suisse. Ils partagent l’amour pour la musique de l’époque baroque, une volonté de recherche et de développement d’un répertoire encore souvent méconnu, l’envie de partager leur enthousiasme avec un auditoire de tous âges et le désir de collaborer avec les différentes associations musicales déjà établies dans le canton.

Ses membres sont Nadia Rigolet (violon et alto), Gabrielle Maillard (violon), Emmanuel Carron (violon, alto, viole de gambe), Lina Luzzi (violoncelle), Adriana Georgieva (contrebasse), Kalina Goudeva (contrebasse) et Daniela Numico (continuo). Autour de ce noyau gravitent, pour les plus grandes productions, d’autres musiciens issus des contrées limitrophes.

Ensemble Vocal de la Schola

L’ADN de la Schola est de baser son fonctionnement sur une relation étroite entre enfants, adolescents et adultes. Les plus grandes chanteuses et les plus grands chanteurs accompagnent les plus jeunes jusqu’à ce que ceux-ci soient à leur tour en mesure de transmettre leurs connaissances et leur expérience aux nouveaux venus.

Pour permettre aux plus expérimentés, ainsi qu’aux anciens membres toujours motivés, de profiter pleinement de la formation reçue, la Schola a créé en 2008 un Ensemble vocal mixte qui aborde de nouveaux répertoires de façon plus performante et plus approfondie.

L’ensemble se réunit pour des projets ponctuels comme, en 2016, le Requiem de Victoria, le Miserere des Jésuites de Charpentier et le Requiem de Campra. Après le projet Veni Sponsa, une série de motets autour du Cantique des Cantiques, sont prévus pour 2018 deux projets avec orchestre et solistes : au printemps le Musikalische Exequien de Schütz ainsi que des motets de Schütz et Bach, et, à l’automne, L’Allegro, il Penseroso ed il Moderato de Haendel.

La Schola de Sion

Fondée en 1930, la Schola de Notre-Dame de Valère forme près de 140 chanteuses et chanteurs répartis en différents chœurs : le Chœur des Petits-Nouveaux et le Chœur des Petites Nouvelles (6 à 8 ans), le Petit Chœur de filles (8 à 12 ans), le Grand Chœur de filles (dès 12 ans), les Petits Chanteurs (dès 8 ans) et le Chœur d’hommes (dès la mue). Sous l’impulsion de son directeur, Marc Bochud, assisté de musiciens professionnels, la Schola assure à ses membres une solide formation en petits groupes, adaptée au niveau de chacun et axée principalement sur la pose de voix, le solfège et le travail choral.

Basée sur un répertoire de qualité, ce travail de formation se concrétise, tout au long de l’année, en une riche activité d’animation liturgique, avant tout la Paroisse du Sacré-Cœur ainsi que lors des offices épiscopaux à la Cathédrale de Sion. Divers concerts a cappella ou avec orchestre constituent une part essentielle des prestations des différents chœurs de la Schola. A ces activités s’ajoutent de fréquents contacts avec d’autres formations similaires. Camps et voyages (France, Italie, Espagne, Grèce, Israël, Belgique, Canada, Corée du Sud, Russie) permettent à tous les chanteuses et chanteurs de la Schola de vivre une expérience humaine originale, qui associe enfants, adolescents et adultes autour d’un idéal commun.

Ces efforts soutenus portent des fruits réjouissants. Relevons en particulier les succès glanés récemment par les différents ensembles de la Schola, notamment lors de sa participation remarquée en 2016 au 10ème Festival Européen des Chœurs de Jeunes à Bâle (Grand Chœur de filles), ainsi qu’en 2017 au 53ème Montreux Choral Festival (2ème prix de la catégorie des chœurs de dames au Grand Chœur de filles, pas de premier prix attribué, et Prix du Public) et au Concours Choral de Fribourg (Prix de la catégorie « Difficile » au Chœur d’hommes, et Prix des Paroisses de la Ville de Fribourg pour la meilleure interprétation d’une œuvre tirée du répertoire religieux).

L’Allegro, il Penseroso ed il Moderato

Durant l’hiver 1740 Londres connut le froid le plus terrible de son histoire ; la Tamise fut complètement gelée pendant plusieurs semaines et les théâtres durent fermer leur portes quelque temps. Pour Haendel ce fut une période de crise : c’en était fini de ses grandes années de compositeur d’opéras, – rôle qu’il exerça dès son arrivée à Londres en 1710 – alors que ses plus beaux oratorios feraient leur apparition bien plus tard. Pourtant, en l’espace de dix-sept jours seulement, il créa son œuvre la plus prodigieusement inventive, la plus diversifiée et la plus typiquement anglaise malgré son titre italien, L’Allegro, il Penseroso ed il Moderato.

Unique dans la production de Haendel, l’œuvre n’est ni un oratorio, ni un opéra, mais plutôt une grande ode pastorale très proche dans sa forme d’Alexander’s Feast, de Dryden, ou encore de l’Ode pour la Sainte-Cécile, plus courte. Elle s’appuie sur deux poèmes allégoriques et complémentaires de John Milton, le grand poète anglais, L’Allegro, et Il Penseroso, réarrangés avec finesse par le librettiste de confiance de Haendel, Charles Jennens, avec l’aide du philosophe et ami de Haendel, James Harris, qui suggéra d’entrelacer les poèmes afin de créer un débat imaginaire entre les deux personnages allégoriques.

L’Allegro ed il Penseroso, littéralement l’Homme Gai et l’Homme Méditatif, sont les deux pôles de l’esprit humain : l’homme, tel un pendule, oscille d’un côté à l’autre. Bien que les deux caractères soient personnifiés et chantent en aria et en récitatif, ils ne sont pas définis, car ils oscillent entre le soprano, le ténor et la basse, et cela afin de clairement marquer les différentes personnifications de l’esprit. Le point essentiel de la troisième partie est de proposer une certaine réconciliation, rationnelle et caractéristique du 18ème siècle anglais, en joignant modérément (Il Moderato) ces deux extrêmes…

Marc Bochud

Dès son plus jeune âge, Marc Bochud suit des cours de flûte avant de jouer de la clarinette et du basson. A Fribourg, il étudie au Conservatoire (chant, direction, branches théoriques et générales) et à l’Université (musicologie, histoire et économie politique). Il développe également son expérience de choriste, notamment au sein de l’Ensemble Orlando Fribourg.

Il collabore avec l’Opéra de Fribourg et prend part à de nombreux projets mêlant représentation scénique et voix humaines. Direction d’un opéra par et pour des enfants, préparation de chœurs, sont autant de projets qui le passionnent.

De 2000 à 2015, il dirige l’Ensemble vocal DeMusica et dès 2003 également Ars Laeta de Lausanne. Professeur de musique dès 2008 au Collège du Sud à Bulle, il dirige dès 2015 la chorale interfilière de la Manufacture, Haute école de théâtre et de danse de Lausanne.

Marc Bochud a dirigé la Passion selon Saint Jean, le Magnificat et nombre de cantates de Bach, le Requiem d’André Campra, des œuvres de Zelenka, Charpentier, Purcell, Hasse, auxquelles s’ajoutent des messes de Mozart, Die Schöpfung et la Nelsonmesse de Haydn, les Requiem de Cherubini et de Fauré, diverses œuvres de Mendelssohn, Frank, Kodaly, Calmel, etc. Pour tous ces projets, il a dirigé des formations comme l’OCL, le Capriccio Basel, l’Orchestre de chambre fribourgeois ou celui de la HEM de Lausanne.

Marc Bochud s’intéresse volontiers à la création contemporaine. Son répertoire dans ce domaine comprend de nombreuses créations de compositeurs (notamment Caroline Charrière, Michel Hostettler, Valentin Villard, Carl Rütti, Eugen Meier, Dominique Gessenay-Rappo, Pierre Chatton, etc.).

Marc Bochud est directeur artistique et musical de la Schola de Sion depuis 2003.

Stile Antico (solistes)

Cet ensemble vocal britannique, fondé en 2001, est spécialisé dans l'interprétation de la musique ancienne et de la musique baroque. Tout comme les ensembles vocaux The Tallis Scholars et The Sixteen, l'ensemble vocal Stile Antico trouve ses racines dans l'activité des chorales des universités d’Oxford et de Cambridge. Mais contrairement à la tradition en usage dans la musique polyphonique, il fonctionne sans chef de chœur, les chanteurs du groupe répétant et se produisant comme des musiciens de musique de chambre.

En 2005, Stile Antico remporte le prix du public au concours Early Music Network Young Artist. En 2007, il enregistre le premier d'une série de CD pour le label Harmonia Mundi. Ce disque intitulé Music for Compline est nommé à la 50ème cérémonie des Grammy Awards et remporte divers prix, dont un Diapason d’Or de l'année. Le CD Song of Songs (2009) est lauréat du Gramophone Award de la musique ancienne, occupe pendant trois semaines la première place de la liste des enregistrements classiques du magazine Billboard et est également nommé à la 52ème cérémonie des Grammy Awards.

Depuis, Stile Antico donne des concerts à travers le monde entier. Il est régulièrement invité aux Riches Heures de Valère dont il est devenu l’un des ensembles emblématiques.